décembre 2005

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

RadioBongoo

Favoritisme

« Même pas peur! | Accueil | Watteau et la fête galante »

2004.05.02

Les Beaux Gosses, les Greluches et le Ministre

Ce qu'il y a de rudement bien dans le fait d'étudier à Sciences-po, outre qu'on passe son temps entouré de beaux gosses super sexy et d'incroyables minettes (moi, croyez-en mon expérience, ça ne m'étonnerait pas qu'on recrute certains candidats sur photo... si, si! vous avez peut-être vos chances: ils doivent avoir des quotas spéciaux d'admission pour les belles gueules avec deux neurones, alias "les fausses brunes"; je vous aurais bien donné des exemples, mais y a pas d'annuaire des élèves...), ce qui est bien, donc, c'est que nous avons le privilège de recevoir de temps en temps des gens très très important du monde politico-économique (oui, bizarrement, on reçoit scandaleusement peu de star du X... là aussi, il faudrait faire un peu d'affirmative action). Faute d'accueillir en nos murs Rocco Siffredi ou Dick Wolf, on se contente alors des ministres du Gouvernement Raffarin. Je sais, nous aussi, avec les copains, on était quand même un peu déçu au fond.

En attendant, avec ma méchanceté naturelle, je nourrissais donc les plus grandes attentes de la visite de Nicolas Sarkozy dans les murs du 27 rue Saint–Guillaume, il y a quelques mois: Si le débat s'annonçait d'un intérêt médiocre, théâtralement parlant en revanche, la rencontre du méchant petit flic et de la population bobo-branchouille s'annonçait prometteuse. Je voyais déjà les caméras de France Télévisions immortalisant la prise d'assaut de l'amphi Boutmy, la XXIIe compagnie de CRS venue libérer le petit Nicolas séquestré par des activistes gauchistes en lunettes Gucci, le choc du tee shirt Ralph Lauren customisé Che Guevara contre la combinaison bleu marine, le tout dans les vapeurs de lacrymo: Nanterre et 68 allaient revivre dans le Saint-Germain-des-Prés de 2004, c'était sûr, j'étais prêt, j'en serais.

Hélas!

J’attendais la révolte de Kronstadt (1921), je n'ai même pas eu droit au Coup de Prague (1968) (oui, je sais... mais ça me permet de réviser en même temps). Tout ce placide auditoire a été aisément retourné en une douzaine de minutes par notre Ministre de l'Intérieur d'alors. A croire que les jeunes UMP avaient noyauté l'assistance... On les reconnaît aisément à leur tee-shirt "Les jeunes avec Chirac" (et le pire, c'est que c'est vrai...) Beaucoup plus rare, le tee shirt "Juppé tiens bon" est désormais introuvable, contactez-moi s'il vous en reste un, je suis preneur! (devenu collector, il provoquait trop de convoitises et était sujet à de terribles vols à l'arrachée, le malheureux jeune UMP finissant torse nu sur son estrade, ce qui passe assez bien au Scorp' à 2h du mat', mais reste, convenons-en, assez ridicule dans une réunion politique de droite.)

Seul moment remarquable, l'intervention indignée d'une charmante demoiselle, que j'allais avoir l'occasion de mieux connaître par la suite, critiquant les conditions de rétention administrative réservées désormais par la droite aux étrangers en situation irrégulière, et se concluant par un pathétique mais un peu surjoué "Quand je vois ça, moi, quoi, j'ai honte d'être Françaiseuuh!!!". Ce à quoi Nicolas répondit aussitôt qu’il l’invitait à visiter un Centre de Rétention Administrative. La jeune fille fit "Aaaah?", le Directeur émit un dubitatif "Eeeuh?", les pipelettes derrière moi se mirent à glousser des "hihihihi", les jeunes UMP indignés firent 'Oooooh!', (et le cocher du ministre qui était arrivé en calèche cria 'huuue!!", mais bien sûr...) Après un long moment de flottement, je décidai de me manifester pour participer à cette inspection des prisons de notre beau pays (possibilité que j'obtins plus tard, à coup de mails polis et insistants), mais ceci est déjà une autre histoire...

Commentaires

Tiens ça me fait penser que je n'ai encore rien écrit sur mes expériences sexuelles à répétition avec des étudiants de ScPo y'a quelques années !! J'avais fait une série incroyable !! :))

Bizarrement, j'étais tombé sur une bonne proportion de bourges de chez bourges, droite catho limite aristo tout de même !!! Mais aussi quelques bons souvenirs... ;))

Allez, ne te fais pas prier! En plus, si tu en parles ici, je suis sûr d'atteindre moi aussi la cinquantaine de commentaires... Il suffit de prévenir la bonne personne. (Naaan, pas taper!! c'est juste pour te faire sourire :)

Nouveauté: Le "Matooguide 2004 des Grandes Ecoles (Académie par académie, les meilleurs coups et les pires chaudasses)" C'est appelé à détrôner le Guide Michelin et le classement annuel des meilleurs prépas de France par l'Express. Tout le Paris Gay en bave d'avance! :-p

Ça me rappelle cette lointaine inscription sur les murs des toilettes (des filles, mais oui) de Sciences-Po :

"Here I sit
and hesitate
Will I chit
or masturbate?"

L'utilisation des commentaires est désactivé pour cette note.