décembre 2005

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

RadioBongoo

Favoritisme

« Le Waterzooï était presque parfait | Accueil | Let's have a cup of tea... »

2004.06.15

Apocoloquintose du divin Reagan

reaganAlors que Margaret Thatcher pleure pour la première fois de sa vie toutes les larmes de son corps (0,2 mL) sur un cercueil endrapeauté façon stars and stripes,
Alors que l'Amérique conservatrice semble refouler ses légers problèmes irakiens à travers la ladydisation hystérodépressive d'un grabataire Alzheimerien (Nancy Reagan au piano chantant Candle in the wind au milieu des bouquets de fleurs et des cartes envoyées par les gamins défavorisés des écoles maternelles du Wisconsin, ça ça aurait eu de la gueule...) ,
Alors que sans arrière pensée électoraliste aucune bien sûr, on porte aux nues "le plus grand Républicain du XXe siècle" (rendez-vous compte, il serait à lui seul à l'origine de la chute de l'URSS! et les dix ans d'historiographie qui parlent de phénomène multicausal, ils peuvent toujours aller voir à Abu Grahib si Rumfeld y est),

personne n'ose proposer la seule mesure capable de rendre tout l'honneur qu'il mérite à Ronald: fi des bouquets de chrysanthèmes, au diable les couronnes mortuaires! moi, je milite courageusement pour sa déification pure et simple.

Je suis sérieux! Evidemment, j'entends d'ici critiques, insultes, et vaines polémiques. Mais pour clouer le bec aux éternels sceptiques qui me traiteraient de doux rêveur, sachez qu'il y a des précédents. Elever au rang des dieux un dirigeant politique ça s'est déjà fait. (Le premier qui dit "Staline" c'est paire de baffes).

Rappel du susdit précédent: nous sommes en 54 (après J.-C.) Claude (profession: empereur) meurt officiellement d'une indigestion de champignons. Comme dit Jean-Pierre Pernot: Toujours demander à son pharmacien si on a un doute sur les morilles. Bon, là, c'est vrai, il a pas eu de chance, son médecin était aussi dans le coup. Comme sa femme d'ailleurs. Une certaine Agrippine. Pas du genre à chanter du Céline Dion sous sa douche, si vous voyez. Donc Claude meurt, mais on ne se gène pas, et on cache son décès pendant quelques jours encore pour faire bonne figure (et accessoirement trucider quelques gêneurs, car c'est comme partout, y'a des gens qui sont jamais contents). Pendant ce temps, on continue trankilou à faire comme si de rien n'était, on l'installe (ou ce qui en reste) bien au chaud dans un coin, on "lui" donne même des spectacles avec de vrais chanteurs, danseurs etc. Evidemment, le pauvre il peut pas applaudir, il est mort! C'est un peu la période Pascal Sevran de l'Empire. Passons. Proclamé empereur par sa troupe de prétoriens (car à l'époque, le vote par SMS n'existait hélas pas encore) Néron décrète alors l'apothéose de Claude. Ca y est! Claude est désormais un dieu! au même titre qu'Auguste. Ou plutôt Caligula. Celui qui avait nommé son cheval sénateur, mais bon, il avait beaucoup souffert quand il était petit, et puis personne ne comprenait son sens de l'humour. Comme Ronald quoi.

Plus j'en parle et plus j'en suis convaincu: militez et faites militer pour la reconnaissance officielle de la divinité de Reagan par le Congrès des Etas-Unis d'Amérique! Dites oui à la Vie, oui à l'apothéose de Ronald! en Lui notre Espérance, en Lui notre seul rempart contre l'axe du Mal!

citrouilleEt puis parce qu'un post sans remarque culturelle ultra-pointue ni allusion scabreuse ce serait triste comme un opéra de Lully sans guitare électrique, les voici toutes deux habilement combinées sous la prose malicieuse du grand Sénèque.

Diui Claudii apotheosis per satiram, dite "Apocoloquintose" (Apothéose satirique du divin Claude, dite "Citrouillification [de Claude]") de Sénèque, II et III (extraits):

Claudius animam agere coepit nec inuenire exitum poterat. Tum Mercurius, qui semper ingenio eius delectatus esset, unam e tribus Parcis seducit et ait: 'quid, femina crudelissima, hominem miserum torqueri pateris? nec umquam tam diu cruciatus cesset? Annus sexagesimus et quartus est, ex quo cum anima luctatur. Quid huic et reipublicae inuides? Patere mathematicos aliquando uerum dicere, qui illum, ex quo princeps factus est, omnibus annis, omnibus mensibus efferunt. Et tamen non est mirum si errant et horam eius nemo nouit: nemo enim umquam illum natum putauit. Fac quod faciendum est: "dede neci, melior uacua sine regnet in aula. [...] Et ille quidem animam ebulliit, et ex eo desiit uiuere uideri. Exspirauit autem dum comoedos audit, ut scias me non sine causa illos timere. Vltima uox eius haec inter homines audita est, cum maiorem sonitum emisisset illa parte qua facilius loquebatur: 'uae me, puto, concacaui me.' Quod an fecerit, nescio; omnia certe concacauit.
[Claude entreprit de pousser dehors son âme, mais il n'arrivait pas à trouver la sortie. Alors Mercure, qui s'était toujours délecté de son esprit, pris à part l'une des trois Parques et lui dit: 'Pourquoi, femme, tant de cruauté? Pourquoi permettre la torture d'un malheureux? Ce long supplice ne s'arrêtera-t-il jamais? Il y a soixante-quatre ans qu'il lutte avec son âme. Pourquoi refuser ce qu'ils demandent, lui et l'État? Souffre que les astrologues, pour une fois, voient juste: depuis qu'on l'a fait empereur, il n'y a pas d'année, il n'y a pas de jour où ils ne mènent son cortège funèbre. D'ailleurs, il n'est pas étonnant qu'ils se trompent et que personne ne connaisse son heure: personne n'a jamais pu croire qu'il fût tout-à-fait né. Fais donc ce qu'il faut: livre-le au trépas, et permets qu'un homme meilleur règne dans ce palais débarrassé de lui". [...] Et Claude a alors exhalé son dernier souffle comme une bulle, et a cessé désormais d'avoir l'air de vivre. C'est en écoutant des comédiens qu'il a expiré (preuve que je ne crains pas ces gens-là sans raison!) Voici la dernière parole qu'on entendit de lui parmi les hommes, après émis un bruit tonitruant du côté où il s'exprimait assez aisément : " Pauvre de moi ! Je me suis chié dessus, je pense. " S'il l'a fait ou pas, je ne sais. Mais assurément il a fait chier tout le monde. ]


Nota: Félicitations d'avoir lu jusqu'à la fin. Comme je crains qu'on ne me le fasse remarquer avec force insultes, il me faut bien préciser qu'en fait, le titre "Apocoloquintose" (souvent traduit par "citrouillification" comme ici, ou encore par "transformation en légume") n'est pas de Sénèque, et reste d'interprétation controversée... Il résulte d'un comentaire sybillin, en grec, de Dion Cassius. Vous êtes pas trop décus, hein? Si j'étais un brin provocateur et que je cherchais les emmerdes auprès de certains khâgneux stressés, je préciserais que ce texte est déjà tombé au concours de Normale Sup'.
Heureusement, c'est pas mon genre...

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/828555

Voici les sites qui parlent de Apocoloquintose du divin Reagan:

» Blog modèle : Apocoloquintose du divin Reagan de Cypress
Ce papier sur l'apocoloquintose du divin Reagan, j'aurais voulu l'écrire. J'en suis incapable. Il a juste un défaut : dans le dosage il est peu trop normale sup que et pas assez sciences po. Le blog où je l'ai trouvé, Meslimes, est du même ... [Lire la suite]

Commentaires

Merveilleux post !!!! J'adore ! :))))

Pas mieux... (fait chier le Matoo a toujours dire ce que je pense avant moi ! Il ne travaille jamais ce mec ou quoi ?)

Super, enfin un hommage convenable à RR, un des plus grands hommes d'état de la fin du 20ème siècle, qui a mis fin à la guerre froide et remis à l'honneur le libéralisme
Rien que pour ca je te mets dans mes blogs favoris

>Matoo: Merci, mais c'est que je vais devenir tout rouge, moi!

>Curtis: Ouais, le Matoo, il est TROP fort, TROP rapide, TROP tout! Moi, j'ai *toujours* soutenu qu'ils étaient en fait plusieurs à se partager son pseudo.
Dernière preuve en date, j'apprends que sur rezog, on a affaire en fait à "Matoo_2". Matoo, c'est un truc entre le groupe Bourbaki et le Spectre (dans les James Bond...)

>Nabil: Ca y est, je suis tout rouge...

Matoo ... c'est plutôt le QUID social du net, il connaît tout le monde et vice versa ... il a lu et vu ce que tout le monde a envie de lire et voir

M. ... tu t'es métamorphosé en tomate ? t'as intérêt à assurer dès à présent !

16h12 (pour tester l'horloge de mon pc)

L'utilisation des commentaires est désactivé pour cette note.